Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

16 articles avec poemes de gabriel y vinent

Faut pas Marianne.

Faut pas, faut pas Marianne Laisser tuer tes petits gaulois Faut pas, faut pas Marianne Vendre ton corps aux sans foi, ni loi. J'entends Gavroche pleurait dans son coin, On lui a pris la brioche de sa main. Il a ouvert sa porte aux étrangers, Ils l'ont...

Lire la suite

Le Noël des misereux

Le Père-Noël est au chômage, Et même si les enfants sont sages. Il n'y aura pas le moindre cadeau, Pour rendre leur regard plus beau. Le vieux sapin en plastique, Et les guirlandes synthëtiques, Ont perdu leur sintillement Qui ressemblait au firmaùent....

Lire la suite

Quand un ami s'en va

Quand un ami s'en va Je lui dis au-revoir Pour la dernière fois Avec la déchirure de l'espoir. Tu étais de tous nos jeux d'enfant, Tu étais de tous nos secrets d'adolescent, Tu faisais plus jeune que moi, Et puis avec la chimio, plus d'une fois, Tu ressemblais...

Lire la suite

Avec ses 71 ans.

Elle se contente d'un rayon de soleil, Pour que sa journée soit douce comme le miel. Il lui suffit d'un chant d'oiseau, Pour que ses moments deviennent beaux. Et quand sa chienne lui fait la belle, Ses heures deviennent encore plus belles. Elle va avec...

Lire la suite

C'était mon ami

C'était mon ami, c'était mon copain, Nous marchions sur le même chemin. Quand j'étais petit, il me protégeait ; Il fût invalide, les embûches je lui évitais. Il aimait à chaque fois partager, Ses biens, son temps, ses pensées. En bord de mer, il aimait...

Lire la suite

Pas à Pas

Pas à pas Tout doucement, Pas à pas Tranquillement, J'avance paisiblement. Les couleurs du firmament, S'ajoute au bonheur Que dessine mon coeur. Je crée mes désirs, Qui m'apportent le sourire, Et chasse au bon vent Tout les embêtements. Pas à pas Tout...

Lire la suite

à Ma Mémé Marie

Elle était si petite, que je ne pouvais que l'aimer, Elle était la douce Marie, ma petite Mémé. Avec son grand tablier bleu qui ne la quittait jamais, Elle en faisait un bouclier pour ses petits aimés. Il nous servait d'abris pour nos petites peurs, C'était...

Lire la suite

C'est fini

Tu peux tirer les rideaux, Fermer le chapiteau, Ton spectacle est terminé. Tes marionettes sont éliminées, Le théâtre des Grands Guignols, S'est perdu dans la mégàpôle. Ta haine qui menace, N'est que la folie de ta dédicace. Tu as vendu la peau de l'ours,...

Lire la suite

Un jour de Novembre

Comme au temps jadis, au temps de l'amour Mes trois soeurs sur le chemin m'entourent. J'étais petit, je suis grand et cette douce journée Dans la joie d'un passé insouciant m'a promené. Nous étions réunis pour célébrer la mémoire, De ceux qui avaient...

Lire la suite

A Mon Frère

Il y a bientôt dix sept ans, que l'on te perdit Tu revins à toi au bout d'un mois. Tu as perdu ton autonomie avec cette maladie, Mais, Maman, Papa, tes soeurs, ton frère et moi Furent dans la joie, et en même temps dans la peine Nous t'avons retrouvé,...

Lire la suite

1 2 > >>